3 conseils pour gérer un projet web quand on n’y connait rien

Vous souhaitez monter une startup (de préférence web) et vous êtes plutôt le profil commercial, celui qui va aller au devant du client. L’outil vous y avez déjà pensé. Le créer sera d’une simplicité déconcertante, malheureusement vous, vous êtes commercial et vous n’y connaissez rien au web, vous savez qu’il vous faut trouver un développeur pour réaliser ce projet. Un ami vous conseille une de ses connaissances, et vous savez qu’il vous faut quelqu’un qui fasse le travail vite et pour pas grand chose. Un stagiaire, ou un développeur qui s’ennuie et qui va travailler la nuit sur votre projet. Vous avez trouvé la bonne personne : vous allez dépenser moins de la moitié de votre capital social qui s’élève à 1.000€ et le développeur vous affirme que votre site internet sera prêt dans moins d’un mois. Vous êtes rassuré, ça va être du vrai bonheur !

Voilà comment résumer de façon caricaturale l’aventure qu’a vécu Bastien Kompf, étudiant en Entrepreneuriat à Advancia, qui avait trouvé la bonne idée pour se lancer. Bastien a lancé le site Union des Bailleurs de France, qui permet la préselection en ligne des candidats à la location sur dossier qualifié, normé et numérisé. Après plus d’un an de développement (au lieu de quelques mois), il peut dire que l’aventure ne s’est pas passé exactement comme prévu, et il revient avec moi sur les causes de son échec et les leçons qu’il a pu récolter suite au démarrage de son activité. Si vous souhaitez monter un projet web et que vous n’êtes pas développeur, cet article est vraiment fait pour vous.

Comment créer un site internet, quand on ne connaît pas la gestion de projet web ?

Bastien – Malheureusement il n’y a pas de secrets, il faut découvrir et appréhender le sujet afin d’être capable de réaliser les bons choix et affiner son idée. Voici les points essentiels :

  1. Echanger régulièrement : comme dans beaucoup de domaines, l’une des clés réside dans l’échange et le partage. Il est en effet important d’échanger avec des informaticiens, designers, entrepreneurs pour comprendre comment ceux-ci fonctionnent, quelles sont les meilleurs pratiques, etc. Chacun aura une vision différente et pourra ainsi enrichir le projet avec de nouvelles idées. De plus, ils seront susceptibles de vous recommander des personnes de confiance.
  2. Maquetter son site : pour que son idée soit la plus compréhensible possible (parfois pour soi-même également), il peut être très utile de maquetter les principales pages du site. Cela permet d’avoir une vision globale et de comprendre les principaux enjeux de la navigation (canal d’achat, inscription, etc).
  3. Bien préparer son cahier des charges : pour faire passer son idée à un développeur, il est nécessaire de rédiger un document complet listant l’ensemble des fonctionnalités et des besoins. Il n’est bien entendu pas nécessaire de connaître les différentes technologies et languages ! Ce document pourra être accompagné de détails tels que le délai de réalisation, coûts, droits de propriété intellectuelle, etc.

Quelles ont été tes principales erreurs ?

Bastien – Ma plus grosse erreur est, selon moi, le fait d’avoir voulu développer tout le site internet d’un coup. Je ne souhaitais pas lancer le site internet tant que toutes les fonctionnalités n’étaient pas développées. Avec le recul, je me dis qu’il vaut mieux créer les briques principales pour pouvoir lancer le site et faire des mises à jour par la suite pour ajouter les autres fonctionnalités. Cela permet lorsque vous ferez des erreurs de pouvoir les détecter rapidement et que celles-ci ne vous coutent pas trop cher en terme de développement.

Quels sont tes meilleurs conseils pour les futurs entrepreneurs web ?

Bastien – Tout d’abord, je dirais qu’il ne faut pas sous estimer le temps de développement d’un site internet. Plus vous demanderez de fonctionnalités qui nécessitent des interactions entre elles, plus il faudra être patient. Pour la première version de mon site internet, j’ai été bien trop pressé !

Le fait de dialoguer au départ avec un technicien lorsqu’on n’y connaît pas grand chose peut être un chemin semé d’embûches. Il vous faudra prendre le temps d’expliquer clairement au développeur ce que l’on souhaite, et ensuite être sûr que vous vous êtes bien compris. N’hésitez pas à réaliser des maquettes ou des schémas pour faciliter la compréhension.

Ecoutez le développeur, il a (parfois) de bonnes idées ! Rencontrez le de temps à autre (pas trop régulièrement non plus – car il doit avoir son autonomie sur le projet), il peut vous apporter des idées intéressantes de par son point de vue technique.

Certaines fonctionnalités peuvent demander énormément de temps pour très peu de valeur ajoutée. Il vous faudra parfois renoncer à certaines fonctionnalités pour rentrer dans le temps ou le budget imparti. Encore une fois le dialogue avec le développeur est important.

Pensez également à la recette (la phase de test après le développement du site), car même si le développeur teste ses fonctionnalités, il ne teste généralement pas tous les scénarios par manque de temps (vous lui en demandez déjà beaucoup), mais aussi parce que c’est la phase la moins intéressante selon lui. Alors faites le boulot à sa place et remontez lui les mauvais comportements découverts lors de la navigation sur votre projet web.

Bonne chance, et surtout soyez patient !

Ce contenu a été publié dans Gestion d'une entreprise, Technologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *